Désolé, vous devez activer javascript pour le bon fonctionnement de cette page.


Recharger la page

La partie technique du Shorinji Kempo est une combinaison de deux systèmes, les techniques dures (Goho) et les techniques souples (Juho) :


Shorinji Kempo : Technique Goho Goho fait référence aux techniques utilisées lorsque l'on cherche à déborder l'adversaire. En attaque, Goho symbolise principalement les coups de poing, coups de pied, coups tranchants, coups fouettés et autres atémis. En défense, ce terme est employé pour désigner les esquives, les déviations, les parades et les blocages.



Shorinji Kempo : Technique Juho Les techniques Juho sont utilisées au contact de l'adversaire. En modifiant ce contact, il devient alors possible de prendre le contrôle de la situation. Les formes de défense, le travail sur les articulations, les projections et les clefs d'immobilisation sont les principales techniques Juho.



Les systèmes Goho et Juho sont associés de manière très liée. Ils ne sont que deux manières, unies et indivisibles, d'utiliser le corps. Lors de l'apprentissage d'une discipline de combat, les aspects durs et souples doivent être combinés.
D'ailleurs, en regardant de près, on trouvera des parties souples dans des techniques de Goho et des parties dures dans celles classées Juho. La conception du Shorinji Kempo, son efficacité, repose sur l'utilisation combinée des deux systèmes.